maisons écologiques
11 Novembre 2017 à 10h13 - 432 v.

Construire vert, les solutions possibles

Les technologies et les méthodes de construction sont en perpétuelle évolution et le concept de la maison écologique suit cette tendance. Les propriétaires et constructeurs n’ont que l’embarras du choix sur les formes et les techniques à adopter. Mais une chose reste constante, la construction d’une habitation écologique permet d’économiser de l’énergie et vivre dans un environnement respectueux de l’environnement.

La maison en bois

Différentes options s’offrent à vous si vous envisagez de faire construire une maison écologique. Mais la maison en bois construite avec du matériau renouvelable reste l’une des meilleures. Bien qu’elle ne soit pas soumise à un standard d’objectif de consommation bien défini, elle est tout à fait compatible avec les technologies d’énergies renouvelables telles que les panneaux solaires qui aident à avoir une autonomie énergétique. Le mieux c’est de vérifier au préalable le panneau photovoltaique prix ou le coût d’un panneau solaire thermique selon votre choix afin de pouvoir l’inclure dans les frais de construction.

La maison BBC

Lorsque l’on évoque le sujet des maisons vertes, la maison BBC ou maison basse consommation est toujours mise en avant. Ce genre de construction doit impérativement répondre à des normes très strictes. Son objectif de consommation ne peut pas dépasser les 65 kWh/m² SHON dans les endroits plus froids et les 40 kWh/m2 SHON dans les régions qui bénéficient plus d’ensoleillement. L’aspect le plus important d’une maison BBC, c’est qu’elle n’émet que très peu de gaz à effet de serre. C’est certainement pour cette raison qu’elle est maintenant considérée comme le standard de base des maisons écologiques dans la réglementation thermique en vigueur, la RT2012 qui stipule que toutes les nouvelles constructions doivent respecter ces objectifs de consommation.

Si les deux options sont les plus connues dans la catégorie des maisons écologiques, il y a aussi la maison passive qui produit 90% de ses besoins en chauffage avec une consommation totale énergétique ne devant pas dépasser les 50 kWh/m²/an. Et puis, il y a également la maison positive qui produit plus d’énergie qu’elle n’en dépense.