maisons écologiques
13 Juillet 2018 à 21h29 - 132 v.

Comment bien revendre ses parts de SCPI ?

Vous détenez des parts de SCPI dans votre portefeuille de patrimoine et souhaitez les revendre, par exemple dans le but de réaliser de la plus-value ? Voici tout ce que vous devez savoir afin de réussir votre transaction.

Tout d’abord, rappelons qu’il existe deux types de marchés sur lequel l’acheteur peut se procurer ses parts de SCPI. Il s’agit du marché primaire et du marché secondaire.

En premier lieu, le marché primaire, marché de l’émission : c’est la société de gestion qui y émet initialement les parts de SCPI sur ce marché. En second lieu, le marché secondaire, marché des SCPI de seconde main. C’est sur ce marché que se font les échanges ou les reventes de parts de SCPI d’occasion. Les opérations se font donc entre investisseurs : celui qui revend et celui qui rachète. Si vous avez l’intention de revendre les vôtres, vous devez alors travailler ce marché secondaire.

Le marché secondaire, pour quels types de SCPI ?

Là encore, la règlementation est assez complexe. En effet, ce ne seront pas toutes les SCPI qui pourront circuler sur ce marché secondaire sous le pilotage de l’investisseur sortant. Rappelons que ces produits de la pierre-papier se déclinent en deux classes. D’une part, les SCPI à capital fixe, et d’autre part, les SCPI à capital variable. Ces dernières peuvent être émises sur le marché secondaire certes, mais les transactions ne pourront pas se faire de gré à gré. L’investisseur sortant doit alors se rapprocher de la société de gestion émettrice afin de pouvoir revendre ses parts de SCPI à capital variable. En revanche, l’investisseur peut revendre ses parts de SCPI à capital fixe directement sur le marché secondaire. Les détails à travers les lignes qui suivent.

Étudier l’offre et la demande sur le marché pour les SCPI à capital fixe

Une fois que vous avez trouvé l’acheteur de votre SCPI à capital fixe, la seconde étape consiste à lui revendre la part après avoir bien évalué l’offre et la demande sur le marché. Attention aux possibles décotes ou surcotes, les fluctuations pour les SCPI à capital variable étant à l’origine de certaines variations plus ou moins imprévisibles. Cette fluctuation est due aux variations du cycle de l’immobilier, des vacances locatives, de la hausse des loyers, etc.

Généralement, le rachat des SCPI de gré à gré aboutit sur un accord en commun sur le prix entre le vendeur et l’acheteur. Les avantages : ce dernier n’aura pas à s’acquitter des frais que ponctionne habituellement la société de gestion.

À titre de synthèse, plus votre SCPI est performante sur le marché, plus elle a de chances de trouver un acheteur. Ce qui n’est pas toujours le cas pour les SCPI moins compétitives. La renommée de la société de gestion entre également en jeu lors du rachat de votre SCPI. En résumé, il vaut mieux donc songer à tous ces paramètres dès le moment de l’acquisition de votre SCPI sur le marché primaire afin de vous donner toutes les chances de revendre votre part au moment opportun.

Se tourner vers la société de gestion pour la revente de la SCPI à capital variable

Si vous souhaitez éviter toutes les contraintes énumérées plus haut, le mieux pour vous est de faire l’acquisition d’une SCPI à capital variable au moment de la constitution de votre patrimoine. En effet, la revente est prise en main par la société de gestion comme évoqué plus haut. La plupart des SCPI sont d’ailleurs les plus commercialisées sur le marché.

La société de gestion organise elle-même le marché secondaire pour la revente. Elle fixe les prix en fonction du cours actuel des SCPI. Notons toutefois que le rachat par la société de gestion se fait sous certaines conditions.

Immobilier ecologique

  1. 5 Mai 2018Ravalement de façade : les atouts et les coûts pour 2018221 v.
  2. 28 Oct. 2017Aluminium et écologie300 v.